Nous utilisons des Cookies afin d’optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies.

shutterstock_717032236 (1).jpg

 

Beaucoup de YouTubers ont deux sources de revenus importantes: les revenus Adsense (partage de revenus publicitaires YouTube), et les royalties ou revenus de droits d'auteur. Ils paient des cotisations sociales sur ces revenus, mais de manière très différente, ce qui peut générer de la confusion sur ce qui leur revient. 

Pour un YouTuber, les revenus Adsense/YouTube (partage des revenus publicitaires) sont versés sur le compte de sa société ou de son auto-entreprise. Avant que le YouTuber ne puisse utiliser et dépenser ces revenus, il doit payer des cotisations sociales, dont le montant est différent selon le statut de sa société. Pour une auto-entreprise, ces montants sont payables dès la fin du trimestre au cours duquel les revenus ont été touchés. Pour une société, ces montants ne sont payables que quand l'entreprise du YouTuber lui verse une rémunération.

En revanche, les revenus de droits d'auteur sont versés directement au YouTuber, à titre personnel. Les cotisations sociales sont prélevées à la source par la SACD ou la SCAM, c'est-à-dire sont déjà prélevées avant versement sur le compte personnel du YouTuber.  Cela donne l'impression à beaucoup de YouTubers que les revenus de droits d'auteur ont des cotisations sociales plus importantes que les revenus Adsense mais c'est faux : les cotisations ne sont pas prélevées au même moment. En termes de niveaux, ces cotisations sont même plutôt plus basses pour les royalties que pour les revenus Adsense.

Pour comprendre le mécanisme de prélèvement des 2 types de revenu, nous allons comparer les cotisations prélevées dans les 2 cas de figure en prenant un revenu de 1 000€.

   SACD Adsense/YouTube
Revenu brut (après partage YouTube et après retenue de fonctionnement SACD) 1 000€ 1 000€
 Cotisations et impôts sur les sociétés*  25% ou 29%**

22% en auto-entreprise

 45% en entreprise

 Revenus nets restants au YouTuber à titre personnel, avant impôt sur le revenu  750€ ou 710€

780€ en auto-entreprise

550€ en entreprise

* Les impôts sur les sociétés sont seulement perçus pour les revenus générés par une entreprise 

** Le pourcentage de cotisations de la SACD varie selon les revenus de droits d'auteur perçus à la SACD l'année précédente.

 

En pratique, compte tenu des cotisations, il arrive assez souvent que pour un créateur éligible aux royalties, les revenus de droits d'auteur soient supérieurs aux revenus tirés de YouTube. Ce qui signifie que des créateurs peuvent plus que doubler leurs revenus grâce aux royalties reversées. 

En revanche, n'oubliez pas que ces revenus nets après cotisations sont soumis à l'impôt sur le revenu, commes tous les autres revenus versés à un YouTuber. 

Si vous n'êtes pas encore inscrits, et pour obtenir un estimation rapide de vos revenus de droit d'auteur un simulateur est disponible sur le site de notre service de revenus de droits d'auteur.

Pour avoir une vue d'ensemble de notre offre revenus de droits d'auteur rendez-vous sur le site dédié (Un article sur ce que vous pouvez y trouver est aussi disponible).